Histoire et patrimoine - Puy Saint Vincent

Psv Hiver 480x640 BasicEn plein cœur du Massif des Écrins, cette commune s’étend sur plusieurs niveaux d’altitude entre 1400 et 1800 mètres, offrant au visiteur un maximum de possibilités d’évasion.
La « protégée des vents » ainsi nommée par sa situation géographique, offre aux promeneurs et aux sportifs un bien-être incroyable dans un écrin de verdure, de torrents, de petits sentiers: on a l’impression que le paysage change constamment ! L’été, les randonneurs apprécieront la flore magnifique et pour les plus chanceux, une « rencontre » sauvage au détour d’un chemin.
L’hiver, ses différentes altitudes permettent un ski de qualité sur des pentes neigeuses abritées des vents. Puy-Saint-Vincent possède un domaine skiable connu de tous les amateurs de sports d’hiver avec différentes pistes de tous niveaux, ainsi qu’un domaine nordique et de vastes étendues pour des échappées en ski de randonnée.

Puy-Saint-Vincent, des villages authentiques en balcon d'une vallée exceptionnelle.

Psv Hiver 640x480 Basic

"... Lorsqu'il était aux Vigneaux, Saint Vincent Ferrier voulut monter au Puy malgré les conseils des gens du pays qui lui disaient de craindre une rencontre avec une bête terrifiante. Le saint emprunta quand même le sentier et trouva en face de lui un animal, un énorme chien ébouriffé montrant des crocs menaçants. Vincent revint aux Vigneaux, demanda une poële et de l'eau bénite puis repartit, suivi des habitants curieux et craintifs. Il rencontra de nouveau le monstre, réussit à accrocher à sa longue queue la poële dans laquelle il avait versé trois gouttes d'eau bénite. L'animal commença à bondir, le feu prit dans la poële, la queue du monstre brula et la bête s'enfuit traçant un chemin de flammes que suivit Saint Vincent pour aller au Puy..."

(Extrait d'un écrit traitant de la commune de Puy Saint Vincent)

Le premier nom du village fut Puy Saint Romain, en relation avec la chapelle Saint Romain située au hameau du Puy. Mais depuis la fin du XIVème siècle, le village porte le nom de Puy Saint Vincent (Podium Sancti Vincenti).
Podium signifie une zone d’habitations édifiée sur un promontoire ou une élévation par rapport au fond de la Vallée.
Sancti Vincenti se rapporte à Vincent Ferrier (1355-1419), un missionnaire dominicain venu dans la Vallée de la Vallouise afin de combattre la bête immonde précédemment citée qui n'est autre que l’hérésie vaudoise. Ce moine a réussit par sa bonté et sa tolérance là où la soldatesque du clergé d'Embrun avait échoué depuis 2 siècles.
C'est en son honneur que le Puy devient Puy Saint Vincent et dans la foi catholique retrouvée est bâtie une chapelle décorée par les meilleurs artistes lombards de 1450 à 1470.

Puy Saint Vincent est constituée de trois hameaux (le Puy, les Alberts et les Prés) qui s'échelonnent sur un replat ensoleillé aux alentour des 1400m d'altitude.

Puy Saint Vincent est la seule commune qui n'est pas située en fond de vallée mais sur l’Ubac (versant nord), en « travers » de la montagne.
Cette position dominante lui confère une vue imprenable sur la Vallée de la Vallouise.
Plus haut en montant sur les pentes de la Pendine et du Col de la Pousterle, ce sont des prés et plateaux parsemés de chalets qui dominent.
C'est sur ces alpages que fut construite la station de ski de Puy Saint Vincent dans un premier temps à 1400m au hameau des Prés dès 1968.
La station s'agrandit et se modernisa à partir de 1974 avec la construction d’immeuble résidentiels et de nouvelles remontées mécaniques à 1600m puis à 1800m depuis 2004.

La station de ski de Puy Saint Vincent appelée à raison "la protégée des vents" grâce aux hauts sommets qui l'entoure, bénéficie de sa position sur le versant ubac et de sa situation à proximité des nombreux glaciers du massif des Ecrins qui lui garantissent un enneigement naturel tardif.
Ce versant ubac s'achève par la combe de Narreyroux, un vallon d'alpage très fleuri abritant d'opulentes cascades, très prisé des randonneurs l'été et des skieurs de randonnée ainsi que des skieurs hors piste l'hiver.

De nombreux témoignages du patrimoine religieux en retracent l’histoire à travers les siècles. Ses églises – Sainte-Marie-Madeleine, Sainte-Marthe, et ses chapelles – Saint-Vincent, Saint-Romain, Saint-Roch – sont autant de sites richement couverts de peintures murales relatant certains grands épisodes de la Bible ainsi que des évènements locaux comme les grandes épidémies.
Découvrir ce village très typique et bien conservé, s’imprégner d’un patrimoine si intéressant tout en bénéficiant de nombreuses activités liées à la nature représentent de belles journées de détente !